Plan climat

Plan Climat Air Energie du territoire POLD

En savoir plus sur le PCAET de POLD, arrêté le 24 septembre 2018.

Plan Climat : soyez acteurs

Le Plan Climat Air Energie du territoire POLD (Paris Ouest La Défense) dont fait partie Vaucresson, adopté le 24 septembre 2018, propose une vision stratégique et un plan d’actions opérationnel structurants.

Il est le fruit d’un travail de plus d’année, s’est appuyé sur la collaboration d’une centaine d’acteurs du territoire (habitat, mobilité, aménagement, institutionnels, …) et a permis la participation de citoyens (questionnaires sur la plateforme et lors de l’exposition publique, à Vaucresson du 6 au 19 novembre 2017), voir Journal de Vaucresson n°29 de novembre/décembre 2018.

Pour rappel, 4 axes prioritaires pour le PCAET ont été identifiés.

Axe 1 « Agir pour une facture énergétique maîtrisée des logements et du tertiaire » concerne la réduction des consommations et émissions de GES et polluants des bâtiments.

Axe 2 « Faciliter les déplacements et limiter les émissions » concerne le domaine de la mobilité.

Axe 3 « Aménager et organiser le territoire en préservant le patrimoine naturel, la santé et la qualité de vie » concerne la réduction de la vulnérabilité par les aménagements.

Axe 4 « Promouvoir une consommation responsable » concerne les émissions de Gaz à Effet de Serre indirectes au travers de la consommation et des déchets.

La concertation du 15 mars au 15 avril 2019
Pour être arrêté définitivement et ainsi rentrer dans sa phase opérationnelle, le PCAET s’ouvre à une large concertation.
Parce que tout le monde est concerné par les enjeux climatiques, tous les citoyens sont invités à donner leur avis et à prendre part au débat sur la mise en place du PCAE de Pold.
Ce sont les recommandations, les suggestions et les propositions de tous qui vont améliorer, adapter et questionner le plan climat air énergie de POLD.

Du 15 mars au 15 avril 2019 : consultation ouverte à tous sur www.parisouestladefense.fr

Zone à Faibles Emissions (ZFE)

Consultation publique du 15 avril au 20 mai 2019

Face à l’urgence sanitaire et climatique, la Métropole du Grand Paris coordonne avec les communes du périmètre de l’intra-A86 la mise en place d’une Zone à Faibles Emissions (ZFE), visant à accélérer le renouvellement du parc automobile.

La première étape consiste en des restrictions de circulation pour les véhicules « Crit’Air 5 » et « non classés » dès le 1er juillet 2019.
Les institutionnels (les conseils municipaux, le département, chambre des métiers, les associations automobiles,...) ont été consultés jusqu'au 29 mars 2019.
A présent, chaque commune qui adhère à cette démarche met en place une consultation obligatoire préalable à sa mise en œuvre.

Les Vaucressonnais sont invités à donner leur avis, du 15 avril au 20 mai,
soit sur le registre à disposition à la mairie,
soit en ligne, en cliquant
ICI.

Mairie, 8 Grande Rue, du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 17h.

Mieux vivre et respirer dans la Métropole du Grand Paris

Le nouvel épisode de pollution aux particules fines qui a touché en février 2019 Paris, la Métropole du Grand Paris et au-delà de son périmètre démontre, s’il le fallait, le défi sanitaire et climatique à relever collectivement.

Au-delà des pics épisodiques, la pollution chronique et permanente affecte quotidiennement les 7,5 millions d’habitants de la Métropole. Selon une étude menée par l’ORS1, la mauvaise qualité de l’air causerait près de 6 600 décès prématurés par an sur le périmètre métropolitain. Pour améliorer la qualité de l’air, le Conseil de la Métropole du Grand Paris a voté le 12 novembre 2018 la mise en place progressive d’une Zone à Faibles Emissions (ZFE) métropolitaine à l’échelle du périmètre interne à l’autoroute A86 qui concerne 79 communes de la MGP. Actuellement, il existe en France 3 ZFE : Paris, Grenoble, Strasbourg.

Cette mesure de santé publique, qui répond aux contraintes règlementaires notamment européennes, vise à restreindre progressivement la circulation des véhicules les plus polluants, quelle que soit leur motorisation.

A compter de juillet 2019, la circulation des véhicules disposant de vignette Crit’Air 5 et non classés, immatriculés il y a plus de 18 années, sera restreinte.

La mise en œuvre de la ZFE est l’une des actions concrètes résultant du Plan Climat Air Energie, à la fois de la métropole et du territoire Pold, pour la transition écologique.

Cette mise en œuvre est de la compétence des maires de chacune des communes concernées (pouvoir de police du maire). Préalablement, une consultation doit être menée afin de recueillir les avis des acteurs institutionnels, dans un premier temps, et ceux du public, dans un second temps. Ainsi, en janvier 2019, Vaucresson est entrée dans la démarche de concertation et bénéficie de l’accompagnement proposé par la MGP. Les acteurs institutionnels ont donc été consultés au 1er trimestre.
En avril 2019, après les avis des acteurs institutionnels, la seconde phase de consultation citoyenne auprès du grand public pourra s’engager.
D’ici là, des réponses aux demandes formulées par la MGP auront été apportées :
• Sur le reste à charge pour l’achat d’un véhicule « propre » - Un prêt à taux 0 ou très bonifié
- Mobilisation du micro-crédit
- Aides prioritairement aux territoires couverts par une ZFE et fléchées vers les plus modestes

• Guichet unique : mise en ligne du site internet jechangemavoiture.gouv.fr
- Information : à partir de mai 2019
- Instruction des dossiers des particuliers : au plus tard en juillet 2019.
De plus, il est demandé à l’État et aux acteurs institutionnels d’intervenir pour construire de véritables alternatives à la voiture. Par ailleurs, les contrôles systématisés ne seront effectifs qu’à la fin 2021. D’ici là, la période sera mise à profit pour sensibiliser et accompagner les automobilistes.

Le Conseil municipal du 21 février 2019 a rendu un avis favorable sur le principe de la mise en place d’une zone à faibles émissions sur le territoire communal de Vaucresson.

La décision finale sera prise à l’issue de la concertation, en juin 2019.
Plus d'information : https://www.metropolegrandparis.fr/fr/zone-faibles-emissions-metropolitaine-190

Article publié en page 6 du Journal de Vaucresson n°31 mars-avril 2019

Agir pour le climat à Vaucresson, c’est possible !

Les villes sont au cœur de l’enjeu du réchauffement climatique. Par leurs activités et la concentration de population, elles produisent près de 80% des émissions de gaz à effet de serre : chauffage, éclairage, transport des personnes et des marchandises,... Les événements climatiques extrêmes se multiplient : canicule, gel, sécheresse, inondations violentes,…

Afin de préserver la qualité de l’air, lutter contre le changement climatique, en réduire les impacts, Paris Ouest La Défense (POLD*) élabore son Plan Climat Air Energie pour le territoire (PCAET) et vous invite à y participer !

A Vaucresson, après l’exposition PCAET du 6 au 19 novembre à La Montgolfière, POLD invite les Vaucressonnais à participer à la construction du PCAET, en répondant en ligne à 10 questions.

Quelles sont les priorités en matière de lutte contre les impacts du changement climatique ? Quelles actions mettre en place à l'échelle du territoire ?... Quelques minutes suffisent pour répondre à ce questionnaire anonyme sur le
Le projet de plan sera adopté au printemps 2018.

PCAET et Ville
La Ville poursuit et améliore ses actions par la signature de 3 chartes : Charte de l’eau, Charte « zéro phyto », Charte de la Biodiversité engageant la Ville dans une démarche générale de préservation de l’environnement (voir encadré sur les 3 chartes page 9).

PCAET et urbanisme
La Ville a intégré l’enjeu climatique dans son Plan local d’urbanisme, avec des recommandations de performances énergétiques et environnementales des constructions, des indications de taux importants de pleine terre pour une libre infiltration des eaux pluviales, la possibilité de toitures végétalisées et l’adjonction du contrat de préservation de l’arbre, la liste des espèces végétales d’origine locale à privilégier, la liste des arbres remarquables à préserver, …

Elle soutient le développement de circulations douces ou alternatives avec la création de pistes cyclables ou espaces partagés piétons-cycles en centre-ville, sur le plateau, autour du collège,… Une station Autolib’ est installée Charles de Gaulle (dite place de la gare) favorisant la mobilité électrique et partagée.

PCAET et mairie
La Ville fait évoluer le fonctionnement de son administration :
• mobilité électrique et partagée : véhicules électriques pour les agents (50% du parc automobile) ;
• clause environnementale dans les marchés publics ;
• dématérialisation des échanges de documents :
- avec la trésorerie (justification de flux financiers : pièces de marchés, factures, …) accompagnés de la signature électronique
- avec la Préfecture (décisions, délibérations, …)
- mise en place de la plateforme Chorus permettant aux fournisseurs de déposer en ligne leurs factures, depuis début 2017 ;
• amélioration du tri et de la collecte des déchets et mise en place future de la collecte des bio-déchets du marché pour retraitement dans une usine de méthanisation ;
• l’éclairage public de la ville est 50% LED, économe en consommation et en gestion (100% en 2023). Vaucresson a été la première collectivité en France à équiper l’ensemble de son éclairage public (1 177 points) de candélabres à LED télé-gérés point par point ;
• le plan de fleurissement évolue pour un plan de végétalisation avec des espèces locales, peu consommatrices d’eau, des variétés de légumes sont introduites dans les parterres publics, des toits sont végétalisés et des ruches installées plaine de Beauvillier.


PCAET et consommation locale

La Ville soutient les initiatives durables en mettant à disposition son local l’Annexe des Noyers au profit des associations AMAP et Comptoir du Potager qui distribuent des produits des producteurs essentiellement locaux et responsables (agriculture bio ou raisonnée) pour une consommation alimentaire de saison, saine, solidaire (lire article Vie Economique page 13).

Dynamique territoriale, le PCAET vaut par sa généralisation obligatoire à l’ensemble des intercommunalités de plus de 20 000 habitants à l’horizon du 1er janvier 2019, et dès 2017 pour les intercommunalités de plus de 50.000 habitants.
Son contenu est fixé par la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) du 18 août 2015 et se traduit au niveau du territoire par un diagnostic, une stratégie territoriale, un plan d'actions, un dispositif de suivi et d'évaluation des mesures initiées.
Le PCAET doit être révisé tous les 5 ans.
Informationwww.parisouestladefense.fr/pold

(*) POLD : établissement public territorial créé le 1er janvier 2016 dans le cadre de la mise en place de la métropole du Grand Paris. Ce territoire regroupe 11 communes dont Vaucresson.

Article paru dans le Journal de Vaucresson de novembre-décembre 2017

Résultats de l'enquête PCAET - avril 2018

Vous avez participé à la construction du Plan climat-air-énergie de Paris Ouest La Défense en répondant au questionnaire :

• Quelles sont les priorités en matière de lutte contre les impacts du changement climatique ?
• Quelles actions mettre en place à l'échelle du territoire ?

Voici ICI les premières tendances des résultats de l'enquête.
Retrouvez l'ensemble des résultats ICI

Qualité de l'air

La qualité de l'air de l'agglomération parisienne est indiquée par l'indice ATMO (1 : bon >10 : très mauvais).
Si la concentration de ces polluants dépasse un certain seuil, la procédure d'alerte du public est enclenchée et modulée en fonction du niveau de pollution (information du public et recommandations pour limiter les effets sur les personnes sensibles  - des mesures de limitation des émissions industrielles ou de réduction de l’utilisation des véhicules peuvent être prises par le préfet).
A consulter : www.airparif.asso.fr
 
L’air intérieur est souvent moins sain que l’air extérieur : s’ajoute aux pollutions extérieures, les pollutions de l’atmosphère des locaux (appareils de chauffage, plantes, animaux, tabac, produits d’entretien, émanations de cuisine…).
Les bons gestes ? Ouvrir les fenêtres pendant les activités de ménage, de bricolage et de cuisine ; veiller à la bonne aération des pièces disposant d’appareils de combustion (qui doivent être entretenus régulièrement)….

Pour toute information complémentaire, consulter le site de l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur : http://www.oqai.fr/userdata/documents/Document_135.pdf

Recommandations en cas de pollution atmosphérique en Ile-de-France

 limiter la température maximale des locaux en période de froid à 18°C 
 réduire, voire procéder à l’arrêt de fonctionnement des installations fixes dont les émissions contribuent à la pointe de pollution
 éviter l’utilisation de feux de cheminées (foyers ouverts) s’ils sont utilisés en agrément ou en chauffage d’appoint 
 différer les déplacements 
 aux automobilistes d’adopter une conduite souple et de réduire leur vitesse.
Ces derniers, et plus particulièrement les conducteurs de véhicules diesel, sont également invités à s’assurer du bon entretien de leurs véhicules. 

Des équipes techniques des forces de police effectueront des contrôles renforcés d’émissions polluantes sur les automobiles.
Il est par ailleurs recommandé aux enfants et aux personnes sensibles de privilégier les activités calmes.

Arrêté interpréfectoral : épisodes de pollution en Ile-de-France

3005 ko - Dernières modifications : 01/03/2017

Limiter la pollution atmosphérique

Chacun peut contribuer à reconquérir une atmosphère de qualité avec des gestes simples.
 
Privilégier les carburants propres (GPL  ou gaz de pétrole liquéfié - GNV ou gaz naturel pour véhicule) et les véhicules électriques
qui ne produisent aucune pollution atmosphérique et les installations de chauffage au gaz naturel moins polluantes
que le fioul ou le charbon.
 
Une voiture mal réglée émet 20% de pollution en plus : faire surveiller le système d'allumage, la carburation
et la mise au point du moteur permet de réduire le risque de pollution.
Le style de conduite participe aussi à l’émission de polluants (éviter de faire chauffer son véhicule au démarrage,
adopter une conduite souple).
 
Avoir une utilisation raisonnable de la voiture : favoriser la marche à pied ou le vélo pour les petits trajets

de la vie quotidienne, le covoiturage ou les transports en commun, plus économiques sur les courtes distances.

Les dangers du monoxyde de carbone

La région Ile-de-France est la plus touchée par les intoxications au monoxyde de carbone.

Ce document est récupérable auprès de services techniques de la ville

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, indolore et non irritant, ce qui le rend indétectable par l’homme.
Sa présence est le résultat d’une mauvaise combustion d’un appareil fonctionnant au gaz, bois, charbon, essence, fioul ou éthanol.
 
Les premiers symptômes sont des maux de tête, des nausées, des vertiges, des troubles visuels.
En cas de suspicion d’intoxication au monoxyde de carbone :
 aérer immédiatement votre logement en ouvrant portes et fenêtres
 arrêter si possible les appareils de combustion,
 évacuer les lieux
 appeler les secours (112), les pompiers (18) ou le SAMU (15)
 ne pas réintégrer les lieux sans l’avis des secours ou d’un professionnel du chauffage.
 
Les gestes à adopter pour éviter une intoxication :
 faire vérifier et entretenir annuellement par un professionnel, les installations de chauffage, surtout en période hivernale
 ventiler le logement : aérer quotidiennement et ne jamais obstruer les grilles de ventilation
 respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion
 ne pas utiliser d’appareils à combustion non adaptés à l’intérieur.
      
A consulter : http://www.ars.iledefrance.sante.fr/Le-monoxyde-de-carbone.120131.0.html

Episodes de pollution atmosphérique 2019

Qualité de l'eau

Dans le cadre du contrat de délégation par affermage qui la lie au SMGSEVESC, la SEOP (Société des Eaux de l’Ouest Parisien) distribue l’eau à Vaucresson depuis début avril 2015.

Mise en service d'une eau potable allégée en calcaire en février 2017

L’unité de décarbonatation de Louveciennes va fournir une eau sensiblement moins calcaire à 26 communes dont Vaucresson.

Vieillissement prématuré de l’électroménager, surconsommations énergétiques, assèchement de la peau, traces et dépôts de tartre… Même si le calcaire n’a pas d’impact sur la santé, les désagréments domestiques sont nombreux. 88% des consommateurs (1) de l’Ouest Parisien se sont déclarés favorables à une solution collective de décarbonatation de l’eau. Le SMGSEVESC a donc mis en œuvre une unité de décarbonatation pour fournir une eau adoucie à 400 000 franciliens en 2017.

Une eau bonne à boire
L’eau provient d’une nappe souterraine à Croissy-sur-Seine, dans la craie fissurée, sous les alluvions de la Seine. La décarbonatation consiste à retirer environ 50% du calcaire en augmentant le pH de l’eau avec un réactif alcalin et de la soude. L’eau ainsi décarbonatée est totalement potable, elle garde suffisamment d’éléments minéraux comme le calcium et le magnésium, conformément aux recommandations des autorités sanitaires.

Moins calcaire, sans surcoût
Les usagers réaliseront environ 150 € d’économies annuelles par foyer : moindre consommation de sel adoucissant, diminution des consommations énergétiques pour chauffer l’eau, durée de vie prolongée des équipements, réduction significative de l’assèchement de la peau et du dépôt de tartre. La mise en fonctionnement de cette unité n’aura aucun impact sur le prix de l'eau.

Que faire de son adoucisseur ?
Les adoucisseurs peuvent être débranchés ou conservés en modifiant le réglage. Il conviendra de suivre les indications des notices sur la correction de débit pour maintenir une dureté de l’ordre de 15°F minimum dans le réseau domestique, et sur la fréquence de recharge en sel de régénération avec 3 fois moins de calcium à enlever.

Que faire pour les appareils électro-ménagers ?
Il est conseillé d’adapter la fréquence de remplacement des filtres des carafes filtrantes, de nettoyage des appareils, de remplissage en sel du lave-vaisselle, le dosage de la lessive, etc.

Calendrier :
• début de la distribution de l'eau adoucie autour des 6-8 février
• montée progressive par paliers pendant une quinzaine de jours de la distribution d'une eau moins calcaire
• atteinte de la dureté cible de 20°F aux alentours des 16-17 février.
Le planning actualisé est disponible en page d'actualités du site SMGSEVESC www.etaso.fr

(1) BVA group 2013

Les contrôles sanitaires de la SEOP

Ci-dessous, les bilans mensuels des analyses de l'eau potable, édités par la SEOP.

Les contrôles sanitaires de l'ARS

Les bilans mensuels des analyses de l'eau potable, édités par l'Agence Régionale de Santé des Hauts-de-Seine sont consultables sur le site du ministère de la santé.
Les analyses pour Vaucresson sont référencées via la commune de Saint-Cloud qui regroupe également Garches, Marnes la Coquette et Ville d'Avray.

Devenir « consommateur témoin »

Vous habitez dans les Hauts-de-Seine ? Devenez consommateur témoin de la qualité de l’eau du robinet !

En acceptant que des prélèvements d’eau soient réalisés au robinet de votre domicile, vous participez à la surveillance de la qualité de l’eau bue par les consommateurs des Hauts-de-Seine.
Le contrôle sanitaire réglementaire de l’eau destinée à la consommation humaine est exercé par l’Agence Régionale de Santé (Délégation Départementale des Hauts-de-Seine), de la production jusqu’au robinet du consommateur.
Les prélèvements et analyses sont réalisés par un laboratoire, agréé par le Ministre en charge de la Santé pour le contrôle des eaux destinées à la consommation humaine.

Cette démarche n’a pas vocation à traiter d’éventuels problèmes de qualité d’eau perceptibles à votre domicile pour lesquels nous vous invitons à prendre contact avec la compagnie des eaux.

Prévention du bruit

Action de prévention du bruit

La directive européenne 2002/49/CE relative à l’évaluation et à la gestion du bruit dans l’environnement a pour vocation de définir une approche commune à tous les Etats membres de l’Union européenne visant à éviter, prévenir ou réduire les effets nuisibles de l’exposition au bruit dans l’environnement.

A cette fin, elle prescrit la mise en œuvre, dans chaque Etat membre, des orientations suivantes :
• déterminer l’exposition au bruit dans l’environnement à l’aide d’une cartographie du bruit et estimer les populations exposées (élaboration des cartes stratégiques de bruit « CSB »),
• garantir l’information du public concernant le bruit dans l’environnement et ses effets,
• adopter des plans d’action visant à prévenir et réduire le bruit dans l’environnement (plans de prévention du bruit dans l’environnement « PPBE »), et à préserver la qualité de l’environnement sonore lorsqu’elle est satisfaisante (notion de zone calme).
Les bruits de voisinage ne sont pas concernés par cette directive.

Disponibles sur le site de POLD http://www.parisouestladefense.fr/pold/index.php?idp=56
• le Guide pour la prise en compte du bruit, une réalisation du PPBE (Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement)
• les cartes de bruit : cartes des niveaux sonores, cartes de dépassement des valeurs.

Grippe aviaire

Arrêté du 8 février 2016 relatif aux mesures de biosécurité applicables aux particuliers en contact avec des volailles ou des oiseaux domestiques dans le cadre de la prévention contre l'influenza aviaire.