Terrain Yves-du-Manoir VO2

Terrain Yves-du-Manoir - Projet VO2

Le terrain stabilisé situé le long de la route Napoléon III a été vendu par la Ville à ADIM/OGIC le 29 juin 2021. Les travaux ont démarré début juillet.

En janvier 2016, la Métropole du Grand Paris a lancé l’appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris » afin de donner corps à sa vision stratégique dans ses domaines de compétence : environnement, développement économique, aménagement et habitat.
Le 10 octobre 2016, la première édition était lancée avec la participation de la ville de Vaucresson qui proposa une parcelle de 10 185 m2 située au nord des terrains de sport Yves-du-Manoir.
Cet appel à projets avait pour objectif la sélection de projets mixtes innovants et durables, qui répondraient aux besoins de logements dans une dynamique de « parcours résidentiel ».
Les candidats, organisés en groupements de spécialistes sous la direction d’un leader, ont été sélectionnés en 2 phases, à l’issue desquelles un jury a désigné ADIM/OGIC, lauréat en octobre 2017.

Des innovations majeures

Image non contractuelle

ADIM/OGIC- associés à VILOGIA, bailleur social, SICRA filiale de VINCI Construction, COBE Architecture et Paysage, MUGO pour l’agriculture urbaine et DALKIA filiale d’EDF pour le réseau de chaleur- ont remporté l’adhésion en proposant :
Une source de chaleur décarbonée : la récupération de la chaleur “fatale” produite par les installations techniques du tunnel de la A86, en partenariat avec DALKIA et COFIROUTE, fournira en moyenne sur l’année 60% des besoins en chauffage et eau chaude des 106 logements. Le reste est assuré par des chaudières alimentées en biogaz. Le programme V02 bénéficiera du label E+C- (Bâtiment à Énergie Positive et Réduction Carbone).

Une activité d’agroforesterie : prolongera la forêt de Fausses Reposes voisine en reproduisant l’écosystème d’une lisière forestière. Un verger et jardin potager partagés seront créés et cultivés par les habitants du site. Les déchets organiques et végétaux seront valorisés et recyclés. L’arrosage sera assuré par les eaux de pluie récupérées des toitures et surfaces construites.

Une programmation variée

Le lotissement de cette parcelle permettra de diversifier l’offre de logements favorisant la notion de parcours résidentiel et de logements aidés, contribuera au renouvellement urbain et à l’implantation d’activités nécessitant des infrastructures de taille importante.
Ainsi, ce projet prévoit-il 4 immeubles résidentiels pour un total de 6 975 m² et un local d’activités de 1 855 m². Un parking en sous-sol offrira 142 places pour les logements et 49 pour le local d’activités, auxquelles s’ajouteront 15 places aériennes.
Les deux immeubles destinés initialement à l’accession libre au prix de 6 900€ / m² seront constitués de 53 appartements répartis sur environ 4 000 m².
C’est une filiale de la CDC Habitat qui en a fait l’acquisition afin d’y proposer un programme de “Logement Abordable Contractualisé” (LAC).
Destiné aux ménages à revenu intermédiaire, n’ayant peut-être pas l’apport nécessaire à un achat, ce programme permet une location à tarif préférentiel pendant 5 ans minimum avant d'offrir ces biens à la vente aux locataires, sans possibilité pour la CDC de donner congé pour vente à des tiers. Il s’agit typiquement d’une formule correspondant à la notion de “parcours résidentiel” citée plus haut, qui permet une accession à la propriété facilitée pour de jeunes ménages avec enfants.
Les deux immeubles réservés aux 53 logements aidés sur environ 2 900 m² appartiendront au bailleur social VILOGIA qui en assurera la gestion. Le plot sud-est abritera un cabinet médical ou paramédical d’une surface de 116 m².

L’ensemble du projet devrait nécessiter environ 2 ans de travaux. Il a fallu 3 ans et demi depuis l’annonce du lauréat et la phase de concertation avec la ville et ses administrés, et 18 mois depuis la signature de la promesse de vente pour conclure cette vente qui donne un nouvel élan à la ville.

Une dynamique foncière et financière

L’encaissement par la Ville du prix de vente du terrain et du bail à construction pour un montant de 6,7 millions € lui permettra de renforcer sensiblement sa position financière déjà très saine et d’envisager la poursuite de son aménagement avec sérénité.


Réunion projet mercredi 15 janvier 2020 à la mairie

Dans le prolongement de la concertation initiée le 12 mars 2018 autour du projet VO² sur le terrain sud Yves-du-Manoir, le projet initial a évolué en tenant compte de demandes formulées lors de la balade urbaine du 7 avril 2018 et des ateliers des 29 mai et 5 juin 2018 et restituées lors de la réunion du 16 octobre 2018.

En conclusion de la concertation et des négociations et avant le dépôt du permis de construire, une réunion de présentation du projet amendé est organiséemercredi 15 janvier à 19h30 à la mairie, 8 Grande Rue, salle des mariages.

Le cabinet COBE, architecte de l’opération, fera un point sur l’évolution du projet. La réunion se poursuivra par un temps d’échanges.
 

VO2 : la concertation amène des évolutions - octobre 2018

Réunion de restitution le 16 octobre 2018Le 16 octobre 2018 s’est tenue la réunion publique de restitution des différentes étapes de concertation concernant le projet VO2 sur le terrain en stabilisé Yves du Manoir avec le groupement en charge du projet coordonné par Adim. 

Cette réunion était l’étape de conclusion après avoir réuni les vaucressonnais intéressés par VO2 lors d’une réunion publique d’information sur le projet le 12 mars, une balade urbaine sur site le 7 avril, puis 4 ateliers sur les thèmes de l’environnement, des activités, du cadre de vie et des mobilités les 29 mai et 5 juin.
Lors de ces différentes rencontres, des questionnements ou des doutes ont été émis sur la morphologie du site, l’ambiance forestière, la densité de la programmation, la pollution atmosphérique, la gestion des espaces verts, les capacités de stationnement, la logistique des livraisons, la récupération de chaleur, la desserte en transports publics ainsi que les accès piétons autour du site.

Les évolutions du projet
La densité du projet a été réduite, passant de 130 logements à une centaine. Le nouveau plan masse passe de de 5 à 4 plots libérant ainsi des espaces et réduisant les vis-à-vis entre les bâtiments. La répartition 50% en accession privée et 50% en logements aidés reste inchangée ainsi qu’un montage en bail emphytéotique par Vilogia.

• Le sujet important du stationnement a été retravaillé afin de passer de 121 à 174 places (logements, activités et visiteurs) et la possibilité de mutualisation des places avec une appli type Zen Park. De plus, l’idée d’un participant de mutualiser (logements et activités) la rampe d’accès au parking souterrain a été retenue. Elle tend à simplifier les flux d’entrée et de sortie au site.

La desserte du site et les circulations ont également été prises en compte : le réseau Phébus intensifiera ses rotations. Par ailleurs, l’association des maires de la ligne L travaille à l’amélioration des dessertes. Les parkings souterrains libèrent l’espace public, disponible et sécurisé pour les modes actifs (piétons, vélos) dont l’accès privilégié sera logiquement celui de l’angle nord-est puisqu’isolé de la circulation routière.
Actuellement, le département et la Ville travaillent à la réfection de l’allée du collège ainsi qu’à l’amélioration de l’accès de la route Napoléon III. Il est confirmé qu’une sortie véhicule n’est pas autorisée sur le rond-point : respect d’une bande de 50m à la lisière de la Forêt de Fausses Reposes, présence en souterrain du tunnel de l’A86 et impossibilité sécuritaire d’envisager des entrées/sorties sur un rond-point.

• Le site accueille une mixité d’usages. Les horaires et fréquences de livraisons seront encadrés et adaptés avec les exploitants des activités et la copropriété. La manœuvre de demi-tour est réalisable à l’intérieur du site.

• MUGO, acteur des espaces verts et du projet d’agroforesterie, se caractérise par une triple dimension : conception, réalisation et maintenance des espaces verts, avec un engagement sur 10 ans et une association créée sur place. L’objectif est un projet réaliste et maintenable dans le temps. L’écosystème de l’agroforesterie propose un équilibre entre la nature, l’homme et la production. Il fonctionne entre autres avec des principes de circuit-court, le moins de déchets possible, recyclage et compost.

• L’innovation principale, la récupération de chaleur des installations du tunnel de l’A86, interrogeait quant au système de secours en cas de panne ou dysfonctionnement. Un équipement complémentaire couvre les besoins du projet grâce à une énergie renouvelable et « verte ». Par ailleurs, est évoquée la possibilité d’alimenter les bâtiments voisins en fonction de la quantité totale de chaleur produite.
L’étude d’impact environnemental qui se fait au moment du dépôt de permis de construire n’est pas obligatoire compte-tenu de la taille du projet. Cependant, le groupement s’engage à en faire réaliser une afin d’éclairer les questions à ce sujet. Enfin, les terrains de sport avoisinants vont faire l’objet de rénovations (terrain de rugby et foot) et améliorations (création d’une piste d’athlétisme), ancrant ainsi leur vocation sportive.

La période de négociations entre la Ville et le groupement, se poursuit jusqu'en avrill 2019 pour faire aboutir le projet amendé.

Article publié dans le Journal de Vaucresson n°29 - novembre-décembre 2018, page 6.


Les étapes de la concertation

4. Réunion publique mardi 16 octobre 20h30

Une réunion de restitution des ateliers est organisée à La Montgolfière.


Atelier VO2 le 29 mai 2018
3. Ateliers participatifs de travail 29 mai et 5 juin à 20h30



Une opportunité d'échanges directs et d'interaction avec les concepteurs, une occasion
de tester des opportunités, d'avancer de manière dynamique pour nourrir ensemble ce projet.

• mardi 29 mai de 20h30 à 22h, sur le thème de l'environnement et des activités.



Atelier VO2 le 5 juin 2018
• mardi 5 juin de 20h30 à 22h, sur le thème du cadre de vie et des mobilités 

Lieu : salon d'honneur (devant La Montgolfière), avenue Jean-Salmon-Legagneur.




Balade urbaine VO2 le 7 avril 20182. Balade urbaine : samedi 7 avril 2018 à 10h

Dans le cadre de la concertation, et pour faire suite à la réunion publique du 12 mars, une balade urbaine a été organisée en présence des principaux acteurs du projet.

L'occasion sur le terrain de regarder et commenter le fonctionnement autour et sur le site du projet VO2 (localisation, accès, circulation, positionnement, ensoleillement, vents, vues, faune, flore, nuisances ...)

Rendez-vous : parking SIVU Yves-du-Manoir, route de la Chasse Royale.


Réunion publique VO2 le 12 mars 20181. Réunion publique : lundi 12 mars 2018 à 20h30

Au cours de cette réunion menée par l'agence Traitclair, le pré-projet a été présenté à La Montgolfière par :

• l’opérateur ADIM Paris IDF, associé à OGIC,
• COBE (architecte et paysagiste),
• MUGO (agriculture urbaine),
• VILOGIA (bailleur social),
• VINCI Construction,
• DALKIA (énergies)
• SETEC (ingénierie).


Projet VO2 sur le terrain Yves-du-Manoir : réunion publique lundi 12 mars 2018

Pré-projet VO2 sur le terrain Yves-du-Manoir


Comme annoncé dans le journal de janvier/février 2018, le lauréat de l’appel à projets lancé par la Métropole du Grand Paris pour le site de Vaucresson est le projet VO2, porté par l’équipe représentée par ADIM, associée à OGIC.
Le 18 octobre 2017 s’est ouverte une période de 18 mois durant laquelle la Ville va affiner le projet avec l’équipe lauréate.
Cette période, outre le travail mené en interne, prévoit une large concertation.
Le souhait de la Ville est d’informer et de proposer une réflexion, via des ateliers thématiques, aux habitants de Vaucresson : riverains, collège, associations et toute personne intéressée par ce projet.

Concrètement, selon le cahier des charges, la Ville a souhaité que ce projet réponde aux exigences en matière de planification, d’activités et d’habitat, qu’il mise sur l’innovation sous toutes ses formes, qu’il se nourrisse des connexions existantes (A13 et A86) et qu’il préserve et valorise la nature très présente sur le territoire.

Ainsi, le projet comporte de l’habitat, en accession et social, complétée par des activités afin de permettre la délocalisation d'acteurs aujourd’hui en centre-ville. Plus précisément, la diversification de logements à Vaucresson offre un parcours résidentiel (logements adaptés à des besoins différents suivant l’âge et les situations familiales) plus complet et apporte une réponse aux objectifs de production de logements fixés par la préfecture, avec 50% de logements sociaux.

Par ailleurs, ce projet comporte une composante environnementale forte et des innovations technologiques performantes s’intégrant dans l’environnement de Vaucresson.
Enfin, ce site concourt à l’ambition de Vaucresson d’être une commune des Hauts-de-Seine alliant innovation, urbanisation et nature.

Première réunion publique le 12 mars 2018 à 20h30 au centre culturel La Montgolfière.
Au cours de cette réunion menée par l'agence Traitclair, le pré-projet sera présenté par l’opérateur ADIM Paris IDF, associé à OGIC, ainsi que COBE (architecte et paysagiste), MUGO (agriculture urbaine), VILOGIA (bailleur social), VINCI Construction, DALKIA (énergies) et SETEC (ingénierie).

Des groupes de travail en ateliers seront organisés afin de mener une réflexion par thèmes. Tout d’abord, une balade urbaine sur le site permettra de mieux appréhender le lieu et ses composantes. Ensuite, chaque atelier thématique pourra se réunir à deux reprises pendant le 2ème trimestre. Les éléments qui en ressortiront seront travaillés pendant la période estivale et une réunion publique de restitution aura lieu fin septembre 2018.

Article paru dans Le Journal de Vaucresson de mars-avril 2018.


Projet terrain Yves-du-Manoir : invitation à la concertation

Comme annoncé précédemment, la ville de Vaucresson a participé à l’appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris » avec le terrain Yves-du-Manoir. Cet appel à projets, orienté vers les innovations, a permis la participation de nombreuses équipes pluridisciplinaires composées d’urbanistes, d’architectes, d’ingénieurs et de paysagistes complétées par des start-up, des associations et des PME innovantes.

Le 18 octobre 2017, le lauréat du site de Vaucresson a été désigné ; il s’agit du projet VO2, porté par l’équipe représentée par ADIM, associé pour ce projet à OGIC. A partir de cette date, une période de 18 mois a démarré, durant laquelle la Ville va pouvoir affiner le projet avec l’équipe lauréate. Cette période, outre le travail mené en interne, prévoit une large concertation.

Le souhait de la Ville est d’informer et de proposer une réflexion, via des ateliers thématiques, aux habitants de Vaucresson concernés par le projet : riverains de la zone, collège, associations, et toute personne intéressée par ce projet.

Le cahier des charges
Concrètement, selon le cahier des charges, la Ville a souhaité que ce projet soit en cohérence avec les récentes décisions en matière de planification, d’activités et d’habitat, qu’il mise sur l’innovation sous toutes ses formes, qu’il se nourrisse des connexions existantes (A13 et A86) et qu’il préserve et valorise la nature très présente sur le territoire.

La Ville a souhaité le développement d’une zone d’habitat, en accession et social, complétée par des activités. En effet, le projet doit permettre la délocalisation d’activités aujourd’hui en centre-ville et favoriser les transports partagés et les circulations douces.

En termes d’habitat, ce projet doit soutenir la diversification de l’offre de logements à Vaucresson en offrant un parcours résidentiel (logements adaptés à des besoins différents suivant l’âge et les situations familiales), en apportant une réponse aux objectifs de production de logements fixés par la préfecture, dont 50% de logements sociaux.

En termes d’environnement, ce projet doit non seulement s’intégrer à la nature environnante, il doit aussi la révéler.

Enfin, ce site doit afficher l’ambition de Vaucresson d’être une commune des Hauts-de-Seine alliant urbanisation, innovation et nature.

Concertation
La première réunion publique est prévue le 12 mars 2018 à 20h30 au centre culturel La Montgolfière
.
Au cours de cette réunion, le pré-projet sera présenté et des groupes de travail en ateliers seront organisés afin de mener une réflexion approfondie par thèmes. Le planning de la concertation y sera également présenté.

Article paru dans Le Journal de Vaucresson de janvier-février 2018.


Terrain stabilisé Yves-du-Manoir

Terrain Yves-du-Manoir : "Inventons la Métropole"

La Métropole du Grand Paris a lancé un appel à projets en 2016 incitant les villes à proposer un site sur lequel travailleraient des équipes pluridisciplinaires d’architectes, d’urbanistes, de paysagistes et d’ingénieurs, complétées par des start-up, associations et PME innovantes (infos sur inventonslametropoledugrandparis.fr).

Le terrain Yves-du-Manoir proposé par Vaucresson est situé en entrée de ville, sur la route Napoléon III, sur le site dit du Trapèze. Dans des journaux précédents (JDV 17, 18, 20 et 21), nous avons relaté la postulance de Vaucresson à cet appel à projets. Après une présélection de candidats, le choix du jury, rendu public le 18 octobre dernier a déterminé le classement des 3 candidats finaux. Le groupement représenté par ADIM (groupe Vinci) est arrivé n°1, puis Woodeum en n°2 et Oskaprod en n°3.

Ce projet a été retenu en particulier grâce aux innovations en matière de récupération de chaleur et d’agro-foresterie mises en place sur le site ainsi qu’à la performance environnementale globale du projet.

La Ville a maintenant 18 mois pour affiner le projet avec le groupement et, en particulier, mener une concertation avec les riverains et les associations afin d’adapter le projet aux attentes des vaucressonnais.

Article paru dans Le Journal de Vaucresson de novembre-décembre 2017.


Aménager le sud de la ville, améliorer l’offre de sports extérieurs pour les scolaires comme pour les associations sportives et créer des logements, telle est la réflexion sur le terrain Yves-du-Manoir.

Habitat et activités
Ce terrain possède une emprise de 10 000 m2 sur les 55 000 m2 du site Yves-du-Manoir. Il est identifiable par son revêtement en stabilisé. Ce terrain a été proposé lors de l’appel à projets « Inventons la Métropole » initié par la Métropole du Grand Paris. 3 groupements ont été retenus sur les 13 candidatures pour développer un projet répondant aux attentes de la Ville en matière d’activités et de logements. Les grandes lignes du cahier des charges concernent l’habitat - 50 % en logement aidé ainsi que de l’accession à la propriété - complété par des activités. L’ensemble doit s’intégrer dans un cadre naturel, s’inspirant de la nature avoisinante. Ce site représente l’ambition de Vaucresson d’être une commune, aux portes de Paris, qui allie urbanisation, innovation et nature. L’innovation portera sur les méthodes et les matériaux de construction, le développement de nouvelles mobilités et la promotion d’une économie verte.

Terrains de sport
Le site Yves-du-Manoir offre, sur les 45 000 m² restants, l’opportunité de repenser l’offre globale de sports. Une réflexion est ainsi menée en concertation avec les acteurs et utilisateurs des terrains, établissements scolaires et associations sportives. Les terrains doivent répondre aux besoins distincts des différents utilisateurs : entraînements, compétitions ou pratique collective dans le cadre du sport à l’école.

Cette réflexion menée dans les mois à venir va permettre de bénéficier d’une nouvelle offre de sports sur le site Yves-du-Manoir.

Article paru dans Le Journal de Vaucresson de mai-juin 2017.


Appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris »

La Métropole du Grand Paris (MGP) a lancé un appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris ». Ce concours international d’équipes pluridisciplinaires d’architectes et d’aménageurs se veut au service de projets innovants, solidaires, durables, bien desservis par les transports en commun.
Les 131 villes de la MGP ont été sollicitées pour proposer des sites. Celui de Vaucresson, le terrain « Yves-du-Manoir » route Napoléon III, a été sélectionné en octobre 2016. Une soixantaine d’architectes et d’opérateurs étaient présents lors de la visite du site le 24 novembre dernier. Les propositions des candidats (des esquisses à ce stade) seront examinées à partir du 16 janvier.

A l'issue de l'analyse, 3 à 5 groupements seront sélectionnés et invités à rendre un projet architectural et financier. Les lauréats seront désignés en septembre 2017.

www.inventonslametropoledugrandparis.fr
Article paru dans Le Journal de Vaucresson de janvier-février 2017.